Archives

IRD – Parution de trois « chroniques hydro-météorologiques et géochimiques » issues d’observatoires de l’environnement en Inde, au Cameroun et au Laos.

Une équipe regroupant des chercheurs, ingénieurs et techniciens des laboratoires GET Toulouse et iEES Paris, et leurs partenaires au Sud, mesurent depuis deux décennies l’impact des changements globaux sur les bassins versants tropicaux à partir de chroniques météorologiques, hydrologiques, sédimentaires et géochimiques. Ces observations long-terme ont été mises en libre accès et font l’objet de trois publications parues dans la revue Hydrological Processes.

Lire la suite / Read more
8 mars JIDF

iEES les femmes !

A l’occasion de la journée internationale des droits des femmes le 8 mars, 6 femmes ont souhaité partager leurs activités au sein de notre institut.

Lire la suite / Read more

Une analyse approfondie remet en cause des résultats récents relativisant le déclin des insectes

Un consortium pluridisciplinaire a décelé de nombreuses erreurs et de multiples biais qui remettent en cause les conclusions de la méta-analyse de van Klink et de ses co-auteurs, sur la baisse nuancée de l’abondance des insectes terrestres et l’augmentation de celle des insectes d’eau douce..

Lire la suite / Read more
echantillonnage

Équipe Communautés Microbiennes dans les écosystèmes Continentaux “CoMiC”

Publications de l’équipe Membres de l’équipe L’équipe CoMiC étudie les communautés microbiennes des écosystèmes continentaux terrestres et aquatiques dans un cadre interdisciplinaire qui allie la microbiologie, la génomique comparative, la métagénomique, la chimie, l’écologie, la santé, les sciences de l’environnement et les sciences sociales. Plus précisément, nos recherches portent sur (i) la vulnérabilité des communautés […]

Lire la suite / Read more
toiture végétalisée_Peluso Vincent

Mieux exploiter la 3e dimension des terres agricoles pour intensifier durablement la production agriculture

Dans cet article prospectif, un consortium international coordonné par des chercheurs de l’Université de Copenhague examine les perspectives d’utilisation de la ’’3e dimension’’ des terres agricoles, c’est-à-dire la possibilité, sans recourir à de nouvelles terres, d’augmenter le volume de sol exploité par le système racinaire des cultures, augmentant ainsi la base de ressources disponibles pour la production agricole tout en minimisant les externalité indésirables fréquemment associées aux agroécosystèmes actuels.

Lire la suite / Read more