Archives

IRD – La journée mondiale des sols

La Journée mondiale des sols a lieu chaque année le 5 décembre afin d’attirer l’attention sur l’importance d’un sol sain. Cette année, elle vise à sensibiliser à l’importance et à la relation entre le sol et l’eau pour parvenir à des systèmes agroalimentaires durables et résilients.

Lire la suite / Read more
ADALEP 2023

Journées du réseaux ADALEP 2023

Les 24 et 25 octobre, le département Ecosens a accueilli les journées du réseau national ADALEP (Adaptation des lépidoptères) sur le site INRAE Versailles-Saclay.
Ces journées ont rassemblé plus d’une vingtaine de présentations sur les invasions, les fronts d’expansions, l’adaptation et l’évolution des espèces mais aussi les méthodes de leur biocontrôle.

Lire la suite / Read more
ver-de-terre-DCarmignac

Le Monde – « Les vers de terre sont des alliés plus précieux que le glyphosate pour la santé de notre planète et de ses habitants »

Alors que la Commission européenne s’apprête à valider ces jours-ci le renouvellement d’autorisation du glyphosate pour dix ans, un collectif de chercheurs spécialistes des sols alerte, dans une tribune au « Monde », sur les nombreuses études qui montrent « sans équivoque » les effets délétères du glyphosate sur les vers de terre, puissants alliés d’une agriculture durable.

Lire la suite / Read more
La jacinthe d'eau Pontederia Crassipes est l'une des espèces exotiques les plus envahissantes, présentes dans 74 régions. ©Getty - Emma Grimberg

France Culture – Comment la pollution et le réchauffement climatique favorisent-ils l’expansion des “espèces exotiques envahissantes” ?

3 500 espèces sont devenues envahissantes et continuent à pulluler. Leur impact sur la biodiversité est énorme : elles sont impliquées sur plus de la moitié des extinctions d’espèces dans le monde. Des cinq causes de l’effondrement du vivant, c’est peut-être l’une des moins comprises et des moins médiatisées de toutes.
Science CQFD a interviewé David Siaussat, professeur à iEES Paris, sur le cas du papillon Sodoptora Littoralis.

Lire la suite / Read more

France inter – Nouveaux polluants détectés dans l’eau potable : des milliers de captages en sursis

En avril 2023, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a trouvé des substances jamais identifiées dans l’eau potable de 300 sites de captage en France, notamment un résidu de pesticide interdit, le chlorothalonil.
Jean-François Humbert, DR INRAE de l’équipe CoMiC du département DCFE répond aux questions de France Inter.

Lire la suite / Read more
GDR traité mondial contre la pollution plastique

Vers un traité mondial pour mettre fin à la pollution plastique

Marie-France DIGNAC, DR INRAE de l’équipe CoMiC du département DCFE a apporté un éclairage scientifique sur l’ampleur et les effets de la pollution plastique des différents milieux auprès du GDR Polymères et Océans et du ministre de la transition écologique et de la cohésion des territoires.

Lire la suite / Read more
Membre de iEES Paris présents à l'EGU2023

iEES Paris à l’EGU 2023

L’EGU 2023 s’est tenu cette année à Vienne, en Autriche du 23 au 28 April. iEES Paris a été fortement représenté avec la participation de 9 de nos membres.

Lire la suite / Read more
youtube : Les médecins de la terre

L’Esprit Sorcier TV | Désertification et dégradation des sols en Afrique

Partout dans le monde, et notamment dans la région du Sahel en Afrique, la dégradation des sols est une réelle menace qui met en péril les populations locales et l’économie de tout un pays… Comment “sauver” le sol ? Explications avec Oumarou Malam Issa de l’IRD, et Olivier Cerdan du BRGM dans l’Esprit Sorcier TV.

Lire la suite / Read more

CNRS INEE – Pour résister à la sécheresse, les serpents traquent l’humidité de leurs habitats

Une étude acceptée dans la revue Oecologia démontre pour la première fois que les reptiles choisissent activement les conditions d’humidité de leur habitat par des comportements d’hydrorégulation. Ce travail1 révèle que ces comportements aident les serpents à limiter les pertes hydriques et donc à atténuer le stress associé aux effets des épisodes de sécheresse. Ces réponses comportementales ne sont possibles que si les milieux naturels sont préservés avec une diversité de microclimats humides.

Lire la suite / Read more
La femelle de lézard vivipare (Zootoca vivipara) est sensible à la déshydratation et la chaleur nocturne pendant la gestation. Crédits : George A. Brusch IV

CNRS INEE – Les lézards victimes du réchauffement nocturne et des sécheresses

Le réchauffement climatique a de profonds effets sur les écosystèmes et la biodiversité. Si les températures moyennes augmentent, les températures nocturnes évoluent plus rapidement que les conditions diurnes à l’échelle mondiale. Les animaux « ectothermes » y sont particulièrement vulnérables puisque leur température corporelle dépend des conditions ambiantes. De plus, les épisodes de chaleurs sont associés à des sécheresses importantes et donc une pénurie d’accès à l’eau. Une étude expérimentale publiée dans la revue Oïkos a permis de mieux comprendre les répercussions de ces changements chez une espèce de lézard de climat froid présent en France, le lézard vivipare. Ce travail souligne les effets négatifs du réchauffement nocturne et des sécheresses.

Lire la suite / Read more