Archives

termitières

The Conversation – Est-ce que les termites sont (seulement) des nuisibles ?

Les termites offrent même de nombreux services que l’on appelle « écosystémiques » à la nature et nos sociétés. Ils vont par exemple mélanger les sols (on parle de bioturbation) et les rendre plus fertiles à la fois chimiquement et physiquement, par exemple en améliorant la quantité de nutriments (azote, phosphore, silice…) disponibles pour les plantes, ou en augmentant la porosité des sols, ce qui permet une meilleure infiltration et une meilleure rétention de l’eau.

Lire la suite / Read more
Termites au Cambodge_Pascal Jouquet

IRD – Les riziculteurs cambodgiens recyclent les termitières

Les termitières des rizières cambodgiennes procurent de multiples bénéfices bien connus des habitants du bassin inférieur du Mékong. Des scientifiques de l’IRD et de l’Institut de technologie du Cambodge (ITC) ont quantifié ces îlots de biodiversité et répertorié les différents services rendus. Leurs travaux sont publiés dans Soil use and management.

Lire la suite / Read more
Membre de iEES Paris présents à l'EGU2023

iEES Paris à l’EGU 2023

L’EGU 2023 s’est tenu cette année à Vienne, en Autriche du 23 au 28 April. iEES Paris a été fortement représenté avec la participation de 9 de nos membres.

Lire la suite / Read more
COMPACSOL

L’enseignement en science du sol au Cambodge

Organisées par les chercheurs de l’UMR iEES Paris, les journées du projet PSF SUMO (Structurel Training Project : Sustainable Soil Use and Management in Degraded agro-ecosystems, et du réseau international COMPACSOL (Identifier et atténuer les dégradations physiques du sol pour optimiser la production alimentaire durable), ont eu lieu à l’Institut de Technologie du Cambodge (ITC), Phnom Penh, entre le 20 mars et le 24 mars 2023. 

Lire la suite / Read more
etudier-les-fourmis-face-aux-effets-du-climat © Luesy Malanda

IRD – Étudier les fourmis face aux effets du climat

Présentes dans presque tous les habitats terrestres (forêts tropicales, déserts, savanes, zones urbaines, et paysages agricoles), on estime à un milliard de milliards le nombre de fourmis dans le monde.

Considérées comme des acteurs majeurs dans l’écosystème, elles font l’objet d’étude de la thèse de Fátima García Ibarra qui s’intéresse à leur impact sur la dynamique des sols et de l’eau.

Lire la suite / Read more