Le tuatara,

Certains reptiles et amphibiens ne vieillissent pas, et on sait désormais pourquoi

Deux chercheurs de iEES Paris spécialisés en biologie des populations viennent de contribuer à l’analyse des données de suivi pour une étude globale de la longévité et du vieillissement des reptiles et des amphibiens. Comparées à des données précédemment analysées pour les oiseaux et les mammifères, celles-ci démontrent que les reptiles et les amphibiens, qui sont des animaux ectothermes, présentent une longévité moyenne assez semblable à celle des oiseaux et des mammifères de même masse. Par contre, ces espèces ont une plus forte variabilité de leur longévité et certaines d’entre elles ne vieillissent apparemment pas ! Les facteurs limitants le vieillissement identifiés dans cette étude sont un effort de reproduction précoce limité et une bonne protection contre la prédation. Ce travail publié dans la revue Science ouvre des pistes pour mieux comprendre comment des espèces animales échappent au vieillissement.

🔗 Pour en savoir, lisez cet article complet sur le sujet dans Le Parisien.

Référence de publication

Diverse aging rates in ectothermic tetrapods provide insights for the evolution of
aging and longevity

Beth A. Reinke, […] Le Galliard J-F., Tully T.,[…] et al. Science 376, 1459 (2022) DOI: 10.1126/science.abm0151

Related Posts