Vincent Zaninotto

Soutenance de thèse de Vincent ZANINOTTO

« Écologie et fonctionnement des communautés plantes-pollinisateurs en milieu urbain dense : L’exemple de la ville de Paris à travers les saisons »

Vincent ZANINOTTO, Doctorant S-U, Equipe EERI, Département DCFE.

 

Le jury sera composé de :

 

  • Pr. Nina HAUTEKEETE, Professeure des universités (Université de Lille), Rapporteure
  • Pr. Denis MICHEZ, Professeur des universités (Université de Mons), Rapporteur
  • Pr. Emmanuelle PORCHER, Professeure des universités (MNHN), Examinatrice
  • Dr. Colin FONTAINE, Chargé de recherche (CNRS), Examinateur
  • Dr. Benoît GESLIN, Maître de Conférences (Aix Marseille Université), Examinateur
  • Pr. Isabelle DAJOZ, Professeure des universités (Université Paris Cité), Directrice de thèse
  • Dr. Philippe JACOB, Responsable Division Biodiversité (Ville de Paris), Référent CIFRE

Résumé :

L’urbanisation est une des causes principales de l’érosion de la biodiversité. En ville, les organismes, et notamment les insectes pollinisateurs, sont soumis à de multiples contraintes. Au cours de cette thèse, j’ai caractérisé les communautés de pollinisateurs et leurs dynamiques saisonnières dans un paysage urbain dense, la ville de Paris, à travers des approches empiriques et standardisées.

J’ai étudié les particularités de ces communautés urbaines, en m’intéressant à leurs diversités taxonomique et fonctionnelle. De plus, j’ai mené le suivi de l’activité de butinage et de la dynamique des interactions plantes-pollinisateurs au fil des saisons.

Malgré sa densité, Paris abrite des communautés de pollinisateurs relativement riches et abondantes, capables d’assurer une pollinisation efficace de certaines plantes. Cependant, ces communautés sont contraintes par l’environnement urbain, et témoignent d’un filtrage fonctionnel. De plus, en ville, on assiste à l’atténuation des dynamiques saisonnières naturelles d’activité des pollinisateurs. Les ressources florales jouent un rôle primordial dans le maintien de la diversité des pollinisateurs, en particulier grâce à la flore indigène et spontanée. Je propose ainsi des solutions, basées sur l’aménagement et la gestion des espaces verts, afin de soutenir la biodiversité et la fonction de pollinisation en ville.

Mots-clefs : écologie urbaine ; pollinisation ; phénologie ; réseaux plantes-pollinisateurs ; îlot de chaleur ; gestion des espaces verts

 

L'événement est terminé.

Date

Juin 27 2022
Expired!

Heure

14 h 00

Lieu

L’Académie du Climat
2 place Baudoyer (Paris 4e) - Salle des mariages

Newsletter

Suivez-nous & partagez ;-)

Adaptation évolution et phénotype Afrique Agriculture Agroécologie Animaux Anthropisation Arabidopsis thaliana Asie Azote Bactéries Bassins versants Biocontrôle Biodiversité Carbone Collemboles Comportements Composés organiques volatils - COVs COVID-19 Cultures Cyanobactéries Cycle de l'eau Dispersion Drosophiles Développement durable Ecophysiologie Ecotoxicologie Electrophysiologie Erosion Feu Fonctions et services écosystémiques Fourmis Fécondité et reproduction Galeries Guêpes Génomique Herbivores Hormones Ingénieries écologiques Insectes Lézards et reptiles Matière organique des sols - MOS Micro-organismes Milieu aquatique en eau douce Milieux et forêts tropicaux Milieux urbains Minéralogie Modélisations et stimulations individu-centrées MT180 Mésanges Métabolomique Neurobiologie Nutriments Olfaction et gustation Papillons Parasitisme Pathogènes Perturbations environnementales Pesticides et perturbateurs endocriniens Phéromones Plantes Politique Pollinisateurs Pollutions Porosité Proline Propriétés physiques et chimiques Protéomique Ravageurs et espèces envahissantes Réseaux d'interactions Savane Sciences participatives Socialité Sociologie Sols Stress Survie Système immunitaire Système racinaire Sécheresse et désertifications Taille Température et changements climatiques Termites Transcriptomique Vers de terre Vieillissement

Catégories

Séminaires et événements

Pas d'événement actuellement programmé.