Archives

ourmi Myrmecia croslandi

À la recherche de la fourmi du bout du monde et de son génome unique

La fourmi Myrmecia croslandi , une espèce australienne endémique, possède un patrimoine génétique très simple de deux chromosomes identiques. Seules deux espèces animales, découvertes à ce jour, présentent cette particularité, l’autre étant un nématode. L’intérêt supplémentaire de cette fourmi est que les femelles (ouvrières) sont diploïdes (deux paires de chromosomes homologues) et les mâles, qui proviennent d’œufs non fécondés, sont haploïdes, c’est-à-dire un seul chromosome.
Cet organisme pourrait donc constituer un nouveau modèle biologique pour étudier la division cellulaire. L’objectif serait d’étudier directement l’organisme ou de dériver des lignées cellulaires à partir d’embryons de fourmis.

Lire la suite / Read more

Declics – Dialogues Entre Chercheurs et Lycéens pour les Intéresser à la Construction des Savoirs

Plusieurs membres de l’équipe ESEAE ont passé une journée dans un lycée du 17e pour un speed meeting organisé par l’association Declics. Il s’agit d’une rencontre pour discuter de sujets de recherche, du parcours, de la motivation et du travail des différents métiers de la recherche. L’objectif est d’échanger directement avec les lycéens en table ronde.

Lire la suite / Read more
Corentin Dourmap

Participation de Corentin Dourmap au concours MT180 – Développement d’une graine et construction d’un meuble IKEA : même combat !

Corentin Dourmap, doctorant à iEES Paris a participé à la finale de l’Alliance Sorbonne Université du concours Ma Thèse en 180 Secondes le vendredi 19 mars dernier. Il a su expliquer simplement son sujet de thèse traitant du développement de la graine grâce à une métaphore parlante pour le grand public : le montage d’un meuble en kit. Retrouvez la vidéo de son passage.

Lire la suite / Read more
poison medaka

Pêcher moins, et de plus petits poissons, pour continuer à en pêcher des gros !

La pêche intensive provoque en moyenne une diminution de 30 % de la taille du corps des poissons. Cette diminution en taille réduit les rendements de la pêche, et a des conséquences écologiques importantes. Des chercheurs se sont intéressés aux mécanismes d’évolution inhérents aux populations de poissons pêchés. Leurs résultats, parus le 16 mars dans la revue Ecology Letters, suggèrent que ce rapetissement ne résulte pas seulement de la pêche sélective des grands poissons, mais aussi de l’affaiblissement par la pêche de la sélection naturelle, dépendante de la densité d’individus, au sein de ces populations.

Lire la suite / Read more
Damien Gergonne

Participation de Damien Gergonne au concours MT180 – « Phylogéographie du termite néotropical Embiratermes neotenicus en Amérique du Sud »

Damien Gergonne doctorant au sein de l’Équipe Biogéographie et Diversité des Interactions du Sol “BioDIS” basée sur le site de l’UPEC a présenté sa thèse au concours “Ma thèse en 180 secondes” organisé par Alliance Sorbonne Paris Cité. Retrouvez la vidéo de son passage.

Lire la suite / Read more
papillon

La fragmentation des habitats empêche les espèces de suivre le changement climatique

Le changement climatique impacte la biodiversité mondiale en forçant les espèces à se déplacer pour suivre l’évolution des températures. Une collaboration internationale impliquant des chercheurs français, suédois, néerlandais et finlandais montre, dans un article publié dans la revue Ecology Letters, que la fragmentation des habitats due à l’activité humaine empêche certaines espèces de papillons de se déplacer suffisamment, les rendant ainsi vulnérables au changement climatique.

Lire la suite / Read more
Scientilivre

Les insectes conviés à l’édition 100% numérique de Scientilivre !

Le festival Scientilivre se réinvente pour une 21ème édition sur le thème Insolite nature. Deux chercheurs de l’IRD, dont un membre de iEES Paris, ont participé à cette édition 100 % numérique pour parler des insectes les 6 et 7 mars 2021.

Lire la suite / Read more
Vespa velutina frelon

L’abeille domestique n’est pas la seule proie du frelon asiatique

Une étude scientifique, parue dans les Annales de la Société entomologique de France, démontre que Vespa velutina est un prédateur généraliste qui chasse principalement les insectes les plus abondants, comme les abeilles domestiques mais aussi les mouches et les guêpes sociales. Son impact sur les autres espèces semble donc limité.

Lire la suite / Read more