Archives

mésange

Une vie citadine stressante affecte les gènes des oiseaux

Les mésanges charbonnières vivant dans les villes sont génétiquement différentes des mésanges des zones forestières rurales. C’est ce que les chercheurs ont trouvé dans une étude unique, étudiant des populations de mésanges dans neuf grandes villes européennes.

Les chercheurs ont comparé les gènes des mésanges urbaines à ceux de leurs congénères vivant à la campagne. Peu importe que les mésanges vivent à Milan, Malmö ou Paris: pour s’accommoder d’un environnement créé par les humains, ces oiseaux ont évolué de façon similaire.

Lire la suite / Read more
fleur

The Conversation – À Paris, le retour des pollinisateurs sauvages

Au printemps 2020, alors que les Parisiens restaient confinés à leur domicile, c’est toute la biodiversité urbaine qui a repris possession des espaces verts de la capitale. En l’absence de tonte, les pelouses des parcs et jardins se sont progressivement transformées en prairies, accueillant pâquerettes, renoncules, cirses, etc. Une aubaine pour les insectes pollinisateurs sauvages.

Lire la suite / Read more
COVID

Les implications de Florence Débarre dans la recherche sur l’évolution de l’épidémie de COVID-19

Florence Débarre, chercheuse du CNRS spécialiste de biologie évolutive de l’équipe EERI du département DCFE, fait partie du comité scientifique de la plateforme MODCOV19 qui vise à coordonner les recherches en modélisation sur l’épidémie COVID-19. Elle est intervenue à plusieurs reprises dans les médias autour de l’épidémie et de l’évolution du virus.

Lire la suite / Read more
toitures végélatisées

Écologie des toitures végétalisées – Synthèse de l’étude GROOVES

L’Agence régionale de la biodiversité en Île-de-France a réalisé entre 2017 et 2019 une étude scientifique pour mieux quantifier et qualifier les bénéfices des toitures végétalisées.

Les résultats de l’étude ouvrent de nouvelles perspectives en termes de recherche et permettent de dégager quelques grandes tendances et préconisations pour les concepteurs et les gestionnaires de futures toitures végétalisées.

Lire la suite / Read more
fourmis temno

Les conditions d’hibernation impactent la résistance différentielle au cadmium entre colonies urbaines et forestières de fourmi

Dans cette étude, les chercheurs ont utilisé la fourmi Temnothorax nylanderi pour étudier si la meilleure résistance au cadmium des colonies urbaines par rapport aux colonies forestières pouvait venir des conditions d’hibernation rencontrées juste avant leur exposition au cadmium.
Les résultats suggèrent que les colonies urbaines sont génétiquement adaptées aux métaux traces, mais que cette adaptation n’est révélée que sous des conditions environnementales particulières, les hivers froids ici.

Lire la suite / Read more
terre

Franceinfo – Nourrir le monde

Jeudi 22 avril 2021,comme tous les ans, a eu lieu la journée mondiale de la terre nourricière, un événement annuel décrété par l’Organisation des Nations Unies, qui a pour objectif, entre autres, de sensibiliser la population mondiale à la préservation de la terre. A cette occasion Christian Valentin a été interviewé par Franceinfo dans son billet sciences du week-end.

Lire la suite / Read more
Paris Parc BIG

L’expertise de iEES Paris mise à contribution dans la réalisation de la toiture végétalisée du bâtiment Paris Parc

Sorbonne Université a contacté iEES Paris afin de réaliser un diagnostic écologique sur le site où sera construit le nouveau bâtiment Paris Parc. iEES Paris a fourni des conseils et préconisations en ce qui concerne la composition du cortège floristique de la toiture végétalisée. Les résultats de cette étude de biodiversité ont contribué à l’obtention de la certification environnementale “HQE excellent” lors de la phase de réalisation du bâtiment.

Lire la suite / Read more
Femelle de Charançon rouge du palmier

Découverte d’une cible pour le biocontrôle du charançon rouge du palmier

Des chercheurs d’INRAE et de Sorbonne Université, en collaboration avec des équipes de recherche en Arabie Saoudite et au Royaume-Uni ont identifié le premier récepteur phéromonal du ravageur de palmier, le charançon rouge. Cette découverte ouvre de nouvelles voies pour perturber leur agrégation et leur reproduction, mais aussi pour mettre en place des moyens de détection précoce, via le développement de biocapteurs utilisant ce récepteur phéromonal.

Lire la suite / Read more